ECOUTER OXYGENE FM

L'actualité/Atelier Slam : Quand le coeur prend le stylo...

Publié le : 27/04/2018 dans L'actualité
Archivé le : 25/05/2018

Atelier Slam : Quand le cœur prend le stylo…


On en a tous un peu entendu parler des fameux ateliers slam de Pablo…  Mais que connait-on vraiment de lui ? Paul Cuisset Fernandez, de son vrai nom, est musicien aux allures latines et aux influences musicales reggae, jazzy,  slam-rap. 

Il  a mis en place pendant 10 ans des stages « Slam et poésies » dans le Var au sein de l’association « Infanterie ».  Investi  dans des causes humanitaires, avec SpiruC.H.O.N pour aider à créer des bassins de spiruline en Afrique du sud, investi aussi dans des groupes de musique comme Jedapama et Nour azul, il est connu aussi sous le nom de Pabloramix, personnage mariant  théâtre, rap-slam, danse, humour ; décidément  il n’a de cesse de s’investir pour les autres, sur scène ou ailleurs, en France ou à l’étranger…. Cliquez sur les vignettes.

        

Doué pour créer des liens avec les adolescents, leur permettre de révéler leur créativité et surtout d’ouvrir leur cœur, c’est tout naturellement que la direction du service enfance jeunesse lui a confié la jeunesse appaméenne depuis bientôt 3 ans. Accompagné par Jeff Matthis (guitariste), et Eloïse animatrice du SEJ, Pablo a permis déjà à une centaine de jeunes chaque année de s’exprimer, de s’exclamer…devant un public souvent surpris par de belles créations…
 

Mais Comment fait-il ?

 

 
Les amener par le jeu, c’est le jeu ! Le jeu de mots, le jeu des émotions que l’on partage, que l’on écoute… Lancer une thématique dans l’air comme un papillon qui s’envole d’un jeune à l’autre pour  finir par créer un slam de groupe : 
« Evolution, déclamer nos revendications, ensemble marchons, dans quelle direction, vers quelle mutation, nous partons, chanson, libération… ». C’est léger dans l’apprentissage mais rien n’est laissé au hasard. Même si les jeunes clament de façon spontanée au départ des mots et réalisent des rimes. Plus tard en arrière-plan, on s’entraîne, on reprend les textes, on les améliore et on finit par les slamer…Wilfred, Ibrahim, Sarah, Ludivine, Léna, Thomas ont commencé à noter sur leur cahier de slam quelques mots. Puis, au fur et à mesure des ateliers, la page est pleine et le cœur déborde et a des choses à dire ou à demander… Aujourd’hui, décris « ton île ». Ce que tu veux y mettre ou pas…. A écouter…
Une expérience inédite pour une jeunesse parfois pudique car il s’agit ici de partager une forme d’intimité sous le regard bienveillant de Pabloramix et d’Eloïse.
 
 

 

 
Retour