L'actualité/Diagnostic sur le Patrimoine appaméen et mise en lumière sur sa valorisation L'Aire de Valorisation de l'Architecture et du Patrimoine (AVAP)

Publié le : 25/05/2018 dans L'actualité
Archivé le : 08/06/2018

Diagnostic sur le Patrimoine appaméen et mise en lumière sur sa valorisation

L’Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) est un outil permettant de prendre en compte tous les périmètres écologiques, architecturaux, historiques, urbains de notre ville afin d’en préserver les qualités, d’en valoriser les atouts et de mettre en place des outils susceptibles d’agir sur la pérennité de ce cadre de vie et environnemental. 

Un diagnostic a été présenté lors d’une réunion le 16 mai 2018 afin d’aborder la question avec l’habitant, afin d’expliquer et d’échanger.

Parmi les éléments révélateurs de ce partage d’informations, Pamiers peut s’appuyer sur ses atouts paysagers forts comme le site de Cailloup, les terrasses (ex : Cahuzac) ou encore le Castella et le Calvaire dont le potentiel reste à développer. Les belvédères appaméens sont aussi à valoriser offrant un panorama souvent sur les monuments de la ville. Le terrefort marque quant à lui le pourtour de Pamiers, un écrin de verdure à préserver. 
« Le centre de Pamiers » s’articule autour de ses canaux, richesse et emblème de notre commune qui créent une identité  forte à développer. Pavillons, passerelles, places, jardins remarquables, sentes et passages marquent la structure de la ville tandis que les édifices, les maisons de bourg, bourgeoises, rurales, le patrimoine ferroviaire, artisanal et industriel, les châteaux précisent son caractère et avec eux la nécessité de valoriser les caractéristiques typologiques du bâti ancien. Pour la partie environnementale, la commune doit se mobiliser vers des énergies renouvelables.

Des premiers enjeux se dessinent ainsi. Notamment la mise en place d’un nuancier de teintes et de types d’enduits, d’un nuancier pour les menuiseries, la conservation de l’architecture du territoire, la valorisation de la lumière naturelle au cœur du bâti, l’intégration des éléments modernes dans l’architecture,  la valorisation des places du centre-ville, la mise en valeur de la plaine et la préservation du terrefort, les modifications du bâti en respectant une charte.

Un périmètre prioritaire a été établi dit SPR, spatialisation des secteurs à enjeux patrimoniaux et paysagers. Il permettra d’avoir un axe de travail pour l’avenir.

Pour consulter le diagnostic.

 

Retour